Article paru dans l'Express de Madagascar - Lundi 28 Novembre 2011 à Antananarivo

Hôtel de Ville
Naturellement urbain s'impose
Edgard Razafindravahy encadré par Jean Marc Chataigner et Élia Ravelomanantsoa avant le défilé vendredi (Photo Claude Rakotobe)
Edgard Razafindravahy encadré par Jean Marc Chataigner et Élia Ravelomanantsoa avant le défilé vendredi (Photo Claude Rakotobe)
Pour une première, s'en fut une avec tout ce qu'il y avait de fashion et de beau. Les seize stylistes du projet Naturellement urbain ont prouvé leur valeur
Le projet Naturellement Urbain a marqué un grand coup. Le défilé qui s'est tenu à l'Hôtel de Ville, samedi soir, était sublime sur tous les points, un moment privilégié avec la présence du Président de la Délégation Spéciale d'Antana­narivo, Edgard Razafin­dravahy, habillé par Michelle Coco Masombika. Elle est l'une des stylistes qui a intégré le projet. 
Les ambassadeurs de France, Jean Marc Chataigner, et de l'île, Maurice Gérard Lemaire, étaient aussi présents. Tout comme la ministre de la Culture Elia Ravelo­­manantsoa. Les festivités ont débuté par les discours officiels. L'ambassadeur français a souligné le fait d'« Habiller la ville autrement, et l'habiller malagasy par l'implication des créateurs de mode ». 
Tandis que la ministre de la Culture, qui n'a pas oublié de rappeler son implication dans l'évènement Manja, a conclu par un mouvement du « Naturellement Urbain devenir Naturellement Malgache ». 
Moment convivial 
Quant au Pds d'Anatana­na­rivo, il a surpris la salle par un premier discours improvisé en malgache et a ainsi exprimé toute sa fierté.  
Ceci fait, la collection été 2012 du styliste-designer Jean Luc François a fait 
entrer l'assistance dans le vif du sujet.Les robes en soie, aux couleurs chatoyantes et flamboyantes ont mis en valeur la nuque de ses mannequins. « La femme porte la beauté, la vie… en elle. Alors, il faut le montrer », explique le styliste. La deuxième partie était consacrée au défilé des agents de la commune, avec en chef de file, la secrétaire générale de la commune urbaine d'Antana­narivo, Olga Rasamimanana. Un moment très convivial. 
Les seize stylistes du projet ont démontré que l'art peut rejoindre l'officiel. Le défilé des créations avec cinquante et une mannequins a terminé la partie. 
« Naturel­lement Urbain », s'est ainsi révélé comme la remise au goût du jour de la couture et de la broderie qui fait aussi partie de l'identité malgache. C'est dire l'ampleur du projet qui a débuté il y a quelques mois. La soirée s'est achevée par une exposition montrant les étapes de la création de mode. 
Maminirina Rado